NBA : Stephen Curry fait le show et bat tous les records

En feu cette saison, Stephen Curry fait trembler le parquet de la NBA  à chaque fois qu’il fait une sortie officielle. Il fait tomber les records après chaque sortie. Il détient actuellement le record du meilleur shooter de l’histoire de la NBA. 

Stephen Curry en transe avec une moyenne de 113 points par match

 Inarrêtable depuis le début de la saison, Stephen enchaîne les bonnes performances et bat et continue de battre les records. Il fait le bonheur de son club et de ses coéquipiers. Il paraît que ces adversaires n'ont nul autre choix que d’apprendre de lui. Il bat le weekend dernier son record contre les Blazers et se rapproche d’une récidive face à Mavericks. 

Durant ce choc intergalactique, il marque avec aisance  57 points. Même si son club ne figure pas comme grand favori pour l’obtention du titre, le joueur ne cesse de pousser la barre haute et s'inscrit petitement parmi le cercle fermé des meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA. Il est déjà compère au grand et légendaire Wilt Chamberlain des Warriors qui a pu lors de sa brillante carrière atteindre 31 fois la barre des 55 points par match. Un palmarès que Curry est encore loin d’atteindre.  Une chose est sûre, réussir une performance de 113 points par match n’est pas chose aisée et Stephen Curry est bien parti pour en mettre plein la vue au monde du Basket. 

Stephen Curry : à l’origine du record de Luka Doncic 

C’est ce weekend que Luka Dondic bat son record en carrière contre le shooter Man Curry. En effet, pour la première fois, Luka passe la barre des 42 points et s’illustre avec 11 passes et 7 rebonds. Il permet ainsi à Dallas d’emporter le match de justesse. Les joueurs de Dallas profitent de la sortie de Curry pour clouer les Warriors. Luka tue la rencontre avec un trois points exceptionnel pour freiner une fois pour tous les assauts adverses. Finalement, l’écurie Stephen Curry s’incline par deux points de moins que l’écurie Luka Doncic. L’avenir nous en dira plus aussi bien sur la progression ascendante de Curry que sur le réveil de Luka Doncic.